Qu’est la méditation?

Pour certains, la méditation est associée avec quelqu’un qui chantonne “Om” en position lotus. D’autres peuvent dire des choses comme « la course à pied est ma méditation ». Il existe plusieurs définitions de la méditation qui varient selon nos préconceptions, cultures et intérêts.
Personnellement, je préfère la définition donnée par Charlie Knoles, un professeur de méditation renommé.

“La méditation est un changement volontaire d’état de conscience en utilisant uniquement notre corps et esprit”.

Le changement volontaire d’état de conscience exclut tous les changements spontanés, comme la transe hypnotique spontanée ou les décalages d’état de conscience qu’on peut observer chez les bébés et les petits enfants. On peut passer spontanément d’un état de concentration à un état de rêverie, d’un mode “autopilote” où on fait les choses par habitude à un état de présence.
En changeant notre état conscience volontairement on peut voir des choses qu’on ignorait jusqu’alors. On peut ressentir ce que l’on ne sentait pas jusqu’alors. Notre cerveau et notre corps utilisent ces “sauts” pour atteindre un état calme et pouvoir se débarrasser des tensions.

Enfin, un méditant n’utilise aucune autre aide à part son corps et son esprit. Certaines substances peuvent nous transporter dans un état de conscience sereine, voire joyeuse. Par définition, l’usage des substances ne compte pas comme méditation, même si des personnes peuvent décrire le même ressenti qu’un méditant expérimenté. Certains d’entre nous peuvent méditer uniquement avec un entourage spécifique : musique relaxante, encenses doux, le coussin préféré ou le calme dans la maison. Même si un tel entourage peut contribuer à des expériences très bénéfiques, profondes et utiles, la dépendance d’une circonstance extérieure nous empêche à devenir un méditant indépendant.

Est-ce possible à tous de méditer avec plaisir?

Oui tout à fait. Il existe 4 grandes catégories de méditation. Chacun d’entre nous peut avoir une préférence innée pour une des catégories de méditation dans sa pratique quotidienne.
Si vous avez déjà essayé de méditer et que cela vous parait compliqué, c’est probablement parce que :
1. Soit vous n’avez pas appris la technique correctement.
2. Soit cette forme de méditation n’est pas la mieux adaptée pour vous.

Pourquoi méditer tous les jours?

Pendant la méditation notre cerveau se calme et gère les informations différemment. Ce qui peut paraître une méditation remplie de pensées peut être en fait une façon d’évacuer le stress et les tensions (courants ou anciens), même sans que nous nous en rendons compte.

En pratiquant de temps à autre, “quand besoin” ou au contraire, “quand le moment semble adapté”, nous profitons uniquement des effets « superficiels » de la méditation : nous pouvons trouver un certain apaisement, voire une sérénité, mais nous ne changeons pas notre façon de gérer le stress. La pratique quotidienne, au mieux même bi-quotidienne, nous rend plus résistants aux aléas de la vie, plus calmes, plus serein.

Bien apprise, la méditation devient une habitude pour laquelle on n’a plus besoin de “trouver le temps” : un peu comme se brosser les dents le matin ou prendre la douche. Sauf rares exceptions nous faisons ces gestes quotidiens par principe de se sentir bien et de participer à l’hygiène nécessaire pour la santé. Une journée sans méditation c’est comme une journée sans brossage de dents : on sent d’abord un certain inconfort, puis, si de telles journées s’enchaînent, l’hygiène de notre moral souffre, puis enfin on se sent mal, on peut attraper une maladie.

Quelle est la meilleure façon pour apprendre à méditer? Combien de temps ça prend?

Au mieux, nous apprenons la méditation avec un professeur de méditation. Certains professeurs de méditation sont formés à une forme particulière de méditation. D’autres à plusieurs. L’apprentissage avec un professeur apporte un accompagnement et un guide qui sera le mieux adapté à vos besoins. La plupart du temps 3 à 4 séances sont suffisantes pour passer d’un débutant absolu à un méditant indépendant.

Il est également possible d’apprendre à méditer en suivant les instructions de certains livres. Il en existe aujourd’hui plusieurs qui offrent un accès facile et des instructions claires pour débuter la pratique.

Les applications de méditations proposent une autre voie d’accès. La plupart d’entre elles travaille avec les méthodes de pleine conscience, une des 4 grandes catégories de méditation. Une app’ peut permettre un début facilité, mais il est important de pouvoir pratiquer sans guide rapidement. Rappelons nous, un « vrai » méditant n’utilisent que son corps et son esprit. Autrement, les bénéfices sont moins rapides et moins intenses.

Quels effets a la méditation quotidienne ?

A court terme, les effets varient d’une personne à l’autre. La plupart du temps, l’effet le plus constant et le plus rapide est l’amélioration du sommeil : on s’endort plus vite ou notre sommeil est plus profond ou on dort plus longtemps ou tous les 3.

A moyen et long terme (3-4 mois à plusieurs années), petit à petit
• on devient plus détendu face aux situations compliquées
• on prend moins à coeur les tensions transmises par les autres
• on arrive plus facilement à prendre du recul
• on trouve plus aisément les solutions à des difficultés
• on devient plus optimiste
• on calme les douleurs et les souffrances du passé
• on prend des meilleurs décisions pour notre bien-être et celui de notre entourage
• on se libère petit à petit des mauvaises habitudes et des dépendances

Au niveau physique, la baisse significative des hormones de stress se traduit avec une baisse d’inflammation et ainsi une amélioration de presque tous symptômes chroniques.
Les recherches génétiques récentes ont également trouvé que les méditants vieillissent moins vite, c’est à dire qu’un méditant « chronique » reste en meilleure santé plus longtemps.