Le rhume : que faire ?

Le rhume : que faire ?

“Le rhume” ou rhinopharyngite est une infection virale bénigne et sans gravité que ce soit chez l’adulte, l’enfant, le nourrisson ou la personne très âgée.

Surtout en période hivernale, les rhumes sont fréquents : en moyenne on en attrape 2 à 3 par an. Ils peuvent être plus ou moins « fort », selon le virus et notre état général. Un rhume peut s’exprimer par un léger écoulement nasal ; un autre peut nous « clouer » au lit avec une fièvre, des maux de tête et de gorge, une toux, une grosse fatigue et un nez complètement bouché.

Peu importe que nous prenons un traitement ou non, le rhume disparaîtra en une à deux semaines. Les médicaments conseillés par le médecin ou pharmacien en cas de rhume visent à soulager les symptômes. Aucun médicament n’accélère la guérison.

Vous pouvez vous poser 2 questions : comment se soigner et quand consulter le médecin ?

1/ Traitements du rhume

Le traitement le plus efficace est le lavage du nez : chez les bébés comme chez les adultes.
Il soulage l’irritation du nez, libère les voies respiratoires, humidifie les muqueuses irritées tout en restant un moyen naturel et sans effet secondaire.
Pour soulager les maux de tête, de gorge, des articulations, le paracétamol est le traitement conseillé (les marques DOLIPRANE, DAFALGAN, EFFERALGAN et autres). En cas d’une efficacité insuffisante de paracétamol (douleurs ou fièvre persistante 1 heure après sa prise), on peut ajouter l’ibuprofène. L’ibuprofène a nettement plus de risques et d’effets secondaires, je vous conseille de vérifier auprès de votre médecin si vous pouvez en prendre.
En cas de besoin, votre pharmacien ou votre médecin peut également vous conseiller un spray décongestionnant pour le nez.
Tous ces traitements sont en vente libre et ne nécessitent pas d’ordonnance de médecin.

Je vous conseille de vous reposer et de veiller à boire 1,5l d’eau par jour. Cependant, si vous ne faites pas de fièvre, si votre état général le permet, vous pouvez continuer à travailler avec une rhinopharyngite.

2/ Quand consulter un médecin ?

  • Si votre état général ne vous permet pas d’aller au travail et vous avez besoin d’un arrêt maladie
  • Si les symptômes s’aggravent. Surtout chez l’enfant, s’il s’installe des maux de gorge qui l’empêche de boire/manger/parler, des douleurs de l’oreille, des boutons sur la peau, des yeux rouges, des sifflement à la respiration…
  • Si la fièvre est très forte (au delà de 39°C) ou si elle persiste au delà de 3 jours
  • Si vos défenses immunitaires sont fragilisées par une maladie chronique ou un traitement médicamenteux immunodépresseur
  • Si vous êtes parent d’un nourrisson enrhumé de moins de 3 mois, il faut l’amener en consultation

Il est important de prévenir la propagation de la maladie en vous lavant les mains régulièrement et/ou en les désinfectant avec une solution hydro-alcoolique ; en jetant systématiquement les mouchoirs utilisés, en se couvrant de la main ou du pli du coude quand vous éternuez ou toussez, en portant un masque en présence des personnes fragiles.

N’oubliez pas : le rhume guérit seul ! Il vaut mieux éviter de surcharger votre corps avec des traitements médicamenteux qui peuvent avoir des effets secondaires.

Sources
1. Rhume : premiers choix Prescrire ; La Revue Prescrire, actualisation en Juillet 2016 ; téléchargé sur internet depuis l’espace Abonnés
2. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rhinopharyngite-enfant, consulté le 11/08/2017